HIMAYA

 

himaya-cover_page_1

presentation-himaya-et-interview_page_1presentation-himaya-et-interview_page_2presentation-himaya-et-interview_page_3

presentation-himaya-et-interview_page_4presentation-himaya-et-interview_page_5presentation-himaya-et-interview_page_6

presentation-himaya-et-interview_page_7presentation-himaya-et-interview_page_8presentation-himaya-et-interview_page_9
Himaya, jeune médecin parisienne d’origine sahraouie, connaît un destin exceptionnel. A travers une existence dont les périples la conduisent d’un camp gitan à la bourgeoisie européenne puis à l’ashram, en Inde, dans lequel elle connaîtra son éveil.

Vénérée comme un marabout dans son pays d’origine, dans lequel elle aura longtemps exercé comme guérisseuse, c’est en se prosternant devant sa tombe que son fils rebelle, Mahimo, l’auteur de l’ouvrage, trouve enfin sa mission de vie.

Traversant de nombreuses sociétés plus ou moins pluriculturelles, le récit poétique que nous livre l’ex-adolescent révolté fonctionne comme une parabole à caractère universel. A travers laquelle se croisent sans cesse tradition et modernité, tout en laissant librement se côtoyer autant de différentes médecines, comme plusieurs visions du monde, au travers d’us et coutumes parfois radicalement opposés.

 

Colette Mourey, née à Kenitra en 1954, anciennement professeure à l’Université de Franche-Comté, en France. Y aura enseigné la didactique et l’esthétique de la musique auprès de futurs professeurs ; compositrice plusieurs fois primée par la Ibla Foundation, « Music and Earth » et reconnue par une inscription « Done in Musica – Unesco 2017 » pour son œuvre « Abacus ».

Auteure du « World Concerto » et d’un ensemble d’un millier d’œuvres et d’arrangements divers, dont pour l’audio-visuel (« Sad O’Clock Soul Dance ») (Editions Marc Reift, Bergmann, Soldano, Delatour France, Louis David), agissant pour l’association « Passeurs d’Art » qui crée des orchestres d’enfants en France auprès des populations défavorisées. Sur le modèle de « El Sistema » sud-américain, elle est parallèlement écrivain. D’une part, chercheuse indépendante en musicologie, elle est l’inventrice d’un nouveau système musical transculturel, l’« hypertonalité », et l’auteure de : « L’Intelligence musicale », « Essai sur le son mental », « Synergies. De l’espace musical à l’espace urbain ». D’autre part, dans une seconde thématique, elle traite de destinées féminines variées et pluriculturelles, s’attachant à magnifier l’image de la femme dans tous ses rôles, du plus familial, quotidien et domestique, aux missions professionnelles, politiques, spirituelles et philosophiques que celle-ci peut pleinement remplir.