SYNERGIES De l’espace musical à l’espace urbain.

Présentation de « Synergies – De l’espace musical à l’espace urbain » :
Cet essai s’attache à la puissante « synergie » musicale et architecturale qui émane de toute action artistique et culturelle collective. Ces notions d’« œuvre » et de « monument », qui acquièrent leur pleine valeur au sein d’une mémoire qui s’avère prioritairement communautaire.

Depuis les temps les plus reculés – nous rappelons l’exemple des grottes paléolithiques – création sonore et espace architectural sont indissolublement liés et s’érigent corollairement. De civilisation en civilisation, sous l’influence, à la fois consciente et inconsciente, d’une énergie cosmique intelligente qui les fonde et les dépasse.

De fait, une étude de l’« avoir » ramène continuellement à l’« être », comme ce double mouvement vital que constituent les « inspirations » et les « expirations », qui ont une dimension autant microscopique que macroscopique.

« Vibrer »

,Qui est à la racine du phénomène sonore, s’érige en correspondance étroite avec la nature, elle aussi essentiellement vibratoire, de toute matière dans l’univers. Hologramme issu d’une matrice informationnelle impersonnelle globalisée et consciente, dont les codes primordiaux se seront mus en « énergie ».

Si nous nous posons le dilemme solo-tutti, exécutant-chef d’orchestre ou de chœur, c’est que notre réel libre-arbitre se confronte incessamment à l’holisme de forces collectives et universelles qui le dépassent infiniment.

L’interprétation et la création artistiques pouvant être partiellement vécues dans un état d’abandon et de médiumnité, tout en requérant concomitamment un travail technique très exact et bien particularisé et un jeu de fonctions socialement très clairement instituées.

Nous rappelons enfin cette imbrication fondamentale des forces de « synergie », de « résonance » et de « cohérence », qui fonctionnent simultanément et unitairement, autant dans l’élaboration artistique qu’au sein même du cosmos.

C’est l’altérité, la constante ouverture à l’« autre », qui fonde toute véritable œuvre humaine – qu’elle soit architecturale ou musicale ! Comme toute gnose émanant d’une Raison simultanément « résonante » et « raisonnable »
L’auteure, Colette Mourey

HC_PF_MOUREY_SYNERGIES_BAT1_Page_1